Cliquez sur le logo pour aller sur le forum de Cafeduweb



samedi

Internet: vers la fin de la traçabilité?

Depuis un mois, la société Zéro-Knowdlege est en train de plancher sur le développement d' un standard qui permettrait, en masquant la localisation IP des internautes, d'assurer à tout un chacun un réel anonymat durant ses connexions sur le réseau.
Le NymIP project, mis en place sous l'égide de Scott Bradner, chercheur de Harvard et directeur de l'Internet Engineering Task Force (organe officiel qui participe à la "structuration" du réseau), pourrait, s'il aboutissait, marquer le pas des violations de vie privée, dénoncées quotidiennement sur la Toile. Aujourd'hui, à cause de son numéro d'identification IP, une personne laisse, lors de chaque connexion, la trace de ses déplacements : ces empreintes (serveur d'origine, fournisseur d'accès, et éventuellement les coordonnées) sont à même d'intéresser des entreprises ou des organes politiques, qui peuvent ainsi contrôler l'identité et la localisation géographique d'un internaute donné.

Le NymIP Project a donc pour but de rendre impossible cette traçabilité, et d'imposer l'adoption d'un processus standard, qui pourrait être employé sur n'importe quel site au monde. Selon CNet, les chercheurs ne travaillent pas seuls : ils ont décidé d'intégrer à leur projet des représentants de grosses société privées …un moyen de s'assurer, dès le départ, que les plus enclins au flicage de données pourront, en toute bonne foi, apprendre à s'en passer. Jolie perspective d'un réseau plus respectueux de tous… par Ingrid Seyman

Source & infos complémentaires : Les news

posté par Sphilou à 5:55 PM




La lente agonie des gorgones de Méditerranée

De la mer des Ligures au golfe de Marseille, un mal mystérieux, semblable à un feu subaquatique, défigure les fonds marins. Dans la mythologie grecque, les Gorgones étaient trois divinités dont le regard avait le pouvoir de changer en pierre quiconque osait les fixer. Etrange pouvoir qui semble s’être retourné contre leur homonyme. Eponges et gorgones de Méditerranée sont en effet atteintes d’un mal inconnu, provoquant une mortalité massive, qui touche 90 % de la population de ces invertébrés.
Texte de Franck Mazoyer.
Photo de Photocéans: Roberto Rinaldi / Bassemayoussef
Posté pour Michey;)

Source: National Geographic France

posté par Sphilou à 4:28 PM



vendredi

SETI@home nouvelle version

Après un an et demi de travail, SETI@home lance la troisième version de son logiciel gratuit de recherche d'OVNI. Le projet est très sérieux. Il vient de chercheurs de l'université de Berkeley. Son objectif est de traiter les opération réunies par le télescope Arecibo afin de détecter des signaux en provenance de civilisations extra-terrestres. Pour cela, les responsables de l'opération ont eu l'idée d'utiliser les millions d'ordinateurs connectés au Web à travers le monde. Il suffit, à leurs utilisateurs, de télécharger le logiciel et de laisser travailler leur machine quand ils s'en éloignent.

Pendant la pause café de millions l'internautes de par le monde, les ordinateurs traitent les informations du télescope dans le but de détecter un signal étranger. Avis aux curieux et aux fans.

Télécharger la nouvelle version ?: Le site

Source & infos complémentaires : Besok

posté par Sphilou à 12:01 PM




Une plante qui dépollue les sols !

Contrairement à la plupart des plantes qui meurent sur les sols pollués par le zinc, Thlaspi caerulescens s'y épanouit naturellement. Cette petite plante est hyperaccumulatrice : elle peut, sans en souffrir, absorber jusqu'à 2% de zinc dans ses tissus et près de 0,3 % de cadmium, un métal particulièrement toxique. Les chercheurs projettent d'utiliser la plante pour traiter les sols pollués par les métaux.

Texte de Claire Guillot.Posté pour Michey;)
Photo de C Schwartz / Ensaia-Inra

Source: National Geographic France

posté par Sphilou à 11:36 AM




Jeux: Dart'm up

On imagine difficilement qu'un jeu de fléchettes retranscrit sur ordinateur puisse être plaisant à jouer (les jeux d'adresse étant plus que difficile à modéliser). Dart 'm UP montre que c'est possible: Avec la souris, on dirige horizontalement la fléchette et la durée d'appui sur le bouton règle la hauteur. Difficile à expliquer, il se trouve que le résultat est très satisfaisant. Dart 'm UP se joue à 1 ou 2 joueurs et les meilleurs scores peuvent être publiés sur le site de l'éditeur. Notre avis : Même s'il est en allemand, ce jeu gratuit s'annonce comme un "démineur killer" pour la pause déjeuner au boulôt. Taille: 3.94 mo

A télécharger sur : Clubic

posté par Sphilou à 12:09 AM



jeudi

Espace: Un taïkonaute dans l’espace dans les 5 ans

Dernièrement, GEOMAN.NET se faisait l’écho des ambitions spatiales chinoises. Si la plupart des informations entourant ce programme sont à considérer avec prudence, il semble néanmoins qu’un nouveau pas ait été franchi. Les médias chinois ont rapporté que la Chine projette effectivement d'envoyer un taïkonaute dans l'espace dans les cinq ans à venir. Cette information a été reprise par l’agence de presse Reuters. C’est la prochaine fois qu’une date est avancée.

La radio nationale et l'agence Chine Nouvelle précisent que plusieurs vaisseaux automatiques seront lancés dès l'année prochaine. De 2001 à 2005, la Chine lancera plus de 30 satellites. Neuf tirs sont d’ores et déjà prévus en 2001 et, d’ici quelques mois, l’envoi d’une nouvelle capsule Shenzhou est tout à fait plausible. Ces lancements ne feront que préparer le premier vol habité chinois.

En novembre 1999, la Chine avait lancé avec succès dans l'espace Shenzhou, son premier vaisseau automatique. Selon la radio nationale, la Chine a, à ce jour, lancé 47 satellites de fabrication chinoise, mis au point elle-même la série de fusées Longue Marche et construit trois pas de tir. La Chine, qui a en outre lancé des satellites pour le compte d'opérateurs américains et brésiliens, cherche à conquérir une part plus grande sur le marché des lancements de satellites. par Rémy Decourt

Source & infos complémentaires : Geoman

posté par Sphilou à 10:41 PM




Environnement: Le smog : un épais nuage brunâtre...

Le smog tue ... Une vaste étude américaine vient de démontrer hors de tout doute que la pollution atmosphérique provoque des décès. - Le smog se voit à l’œil nu dans les métropoles du monde. C’est un espèce de nuage très bas, brunâtre ou bleuté, un couvercle qui asphyxie les citadins, surtout quand la pression atmosphérique est basse. Le smog est composé d’ozone et de particules microscopiques en suspension issues de la combustion des carburants automobiles et des industries. On se doutait bien que le smog était néfaste. Maintenant on le sait : une étude publiée dans le dernier numéro du New England Journal of Medecine vient de démontrer que le smog tue, carrément. La très vaste étude épidémiologique a étudié le lien entre la concentration de fines particules dans l’air et le nombre de décès enregistré ce jour-là dans une ville donnée. Les chiffres analysés ont été recueillis de 1987 à 1994 dans les 20 plus grandes villes des États-Unis.

Or, les chercheurs ont fait une découverte étonnante : une augmentation de 10 microgrammes par mètre cube d’air produit une hausse du nombre de décès de 0,5 p. cent ce même jour. La pollution de l’air affecte surtout les victimes de maladies cardiovasculaires ou respiratoires. Dans les villes à l’étude, les concentrations de polluants variaient de 20 microgrammes à 50 microgrammes par mètres cube d’air. Les plus minuscules de ces particules, qui font moins de 2,5 microns (un micron = un millionième de mètre), se logent profondément dans les poumons. On ne sait toutefois pas exactement comment elles affectent l’organisme. L’Environmental Protection Agency, aux États-Unis, et le gouvernement du Canada ont pris des mesures pour limiter la pollution atmosphérique. À Mexico, les jours de smog intense, on interdit aux enfants et aux personnes âgées de sortir de leur maison. On se doutait bien que le smog était néfaste. Maintenant on le sait. Par Anne-Marie Simard

Source & infos complémentaires : Cybersciences

posté par Sphilou à 10:15 PM




Chronique animalière

C’est l’heure de la migration pour les grues cendrées, qui quittent les pays nordiques pour prendre leurs quartiers d’hiver en Espagne. En ce mois de novembre, 70 000 oiseaux survolent la France par escadrilles en forme de V, avec des étapes pour se reposer et se restaurer. En vol, elles sont faciles à reconnaître grâce à leur taille (plus d’un mètre) et leur cri caractéristique : « grou grou » !
Texte de Claire Guillot. Photo de Whitehead H. / WWF
Posté pour Michey;)

Source: National Geographic France

posté par Sphilou à 8:39 AM



mercredi

Reprogrammer du cerveau en muscles

Des cellules souches cérébrales adultes qui se transforment en cellules musculaires, alors qu’elles sont issues de tissus embryonnaires différents, tel est le résultat étonnant de travaux italiens qui bouleversent bien des idées reçues. Sans adjonction d’hormones ou de facteurs de croissance, les chercheurs ont injecté les cellules souches du cerveau dans un muscle vivant et, au contact des cellules musculaires environnantes, elles se sont effectivement muées en myocytes. Les cellules souches adultes de tissus ou d’organes très différents seront-elles un jour interchangeables et source de "pièces détachées" ? Si de futurs résultats le prouvent, ce pourrait être une alternative intéressante à l’utilisation de cellules embryonnaires pour les thérapies cellulaires, au cœur d’un débat éthique actuellement.

Nature Neuroscience, vol.3, p.986-91
PHOTO: © M. DEPARDIEU

Source : La cité des sciences

posté par Sphilou à 6:27 PM




Le cartable électronique en test

Le premier cartable électronique est en test depuis la rentrée et jusqu'au mois d'avril dans une classe de 3° du collège Stockfeld à Strasbourg. Développé par la société Havas, ce cartable a le format d'une feuille de papier A4. Il contient les cours de science et d'histoire géographie. Il dispose de liens hypertextes et possède une fonction zoom.

Les élèves semblent satisfaits de ce nouvel outil pédagogique et ludique (dans un premier temps du moins). Les enseignants également, qui estiment que le travail des élèves est plus personnel et responsable. Après Strasbourg, trois nouvelles villes pourront disposer du prototype : Amiens, Boulogne-Billancourt et Vivonne. La généralisation du cartable électronique n'est toutefois pas à attendre avant plusieurs années.

Pour en savoir plus : Le site

Source & infos complémentaires : Besok

posté par Sphilou à 11:44 AM




Une crème solaire antiméduses

Aïe ! Tous les ans, des millions de malheureux baigneurs sont victimes du processus cellulaire le plus rapide du monde vivant : la piqûre de méduse. Mais en étudiant le poisson-clown, qui résiste à ces attaques foudroyantes, deux chercheurs ont réussi à mettre au point une crème solaire qui neutralise les piqûres.
www.nidaria.com

Texte de Claire Guillot. Photo : Desmier/Rapho Posté pour Michey

Source, National Geographic France

posté par Sphilou à 10:29 AM



mardi

Environnement: Des récifs de coraux... d’élevage

Un homme d’affaires américain fait pousser du corail et le réimplante dans les tréfonds de l’océan. Disneyland des mers? - Les récifs de coraux sont un peu la forêt amazonienne de l’océan. Près de 25 p. cent des crustacés et poissons des mers y élisent domicile, formant une faune et une flore riche et diversifiée. Or, un quart de la réserve mondiale de récifs coralliens a disparu. À ce rythme, dans 20 ans, ils auront totalement déserté les mers. Au banc des accusés : la pollution et le réchauffement de la planète.
Un homme d’affaires américain croit tenir la solution : ce dernier cultive les coraux dans d’immenses aquariums puis les réimplante en mer. « On dit que les récifs prennent des milliers d’années à se former et c’est vrai, explique Alan Lowe, président de Applied Marine Technologies. Mais des petits morceaux de corail peuvent croître rapidement et il est possible de les coller ensemble pour former un récif. »
Les coraux sont des micro-organismes marins qui sécrètent du calcaire, formant autour d’eux une cage sphérique. Les colonies de coraux finissent par former des structures impressionnantes. À la surface du récif, avant de s’enfermer dans sa cage, l’animal - appelé polype - se multiplie. Lorsque fragmenté en morceaux, il offre une plus grande surface pour que la bête donne libre cours à ses bas instincts. Résultat : le corail se développera plus vite.

Vers la fin décembre, Lowe et son équipe implanteront plus de 900 pièces de corail près de l’île Moustique, dans les Antilles. Les habitants très fortunés de l’île – incluant Mick Jagger et Tommy Hilfiger – ont versé 60,000$US pour 29 structures de ciments ovales, qui serviront de support à une trentaine de morceaux de corail chacune. Les accumulations de coraux y sont collées et fixées avec des boulons. Tout cela est bien beau, disent de nombreux océanologues, mais le problème est surtout la survie de ce Disneyland du fond des mers. Lowe, lui, n’y voit pas de problème : puisque l’eau de ses piscines frôle les 30 degrés Celsius, ses coraux devraient résister au réchauffement de la planète. Qui vivra verra! Par Anne-Marie Simard

Source & infos complémentaires : Cybersciences

posté par Sphilou à 6:08 PM




Paléontologie : Un dinosaure de la taille d’un oiseau

Le plus petit dinosaure adulte jamais découvert ressemble à un oiseau. Il ne mesurait que 39 cm de long mais possédait une queue de 24 cm. Microraptor, ainsi que les chercheurs l’ont baptisé, a été mis au jour en Chine, dans une formation géologique vieille de 124 millions d’années. Les paléontologues ne peuvent pas affirmer avec certitude que ce petit dinosaure avait des plumes comme les oiseaux d’aujourd’hui, mais vraisemblablement il vivait en partie dans les arbres. Microraptor fait partie de ce groupe de dinosaures à deux pattes très rapide, selon les chercheurs chinois, et comme le Velociprator, ce presque oiseau était sans doute un prédateur rapide. Microraptor n’a pas de plume, mais des sortes de filaments très fins ont été conservés autour de son corps, laissant penser qu’il était recouvert d’une espèce de duvet, comme d’autres dinosaures découverts au même endroit.

Le fossile n’est pas complet : il manque la partie haute du corps, le cou et une partie des membres avant. La structure des pieds suggèrent que ce petit dinosaure était capable de s’accrocher aux branches et il fut peut-être le premier dinosaure vivant dans les arbres. Microraptor pourrait être le chaînon manquant entre les dinosaures marchant sur la terre ferme et les premiers oiseaux. Cette découverte a été annoncée dans la revue Nature.

posté par Sphilou à 6:04 PM




Nocivité du téléphone portable : le rôle des cellules

Comment les tissus humains réagissent-ils aux ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables ? Cette question est au cœur des interrogations sur les effets potentiellement nocifs des téléphones portables sur le cerveau. Une étude espagnole, publiée dans la revue Physics in Medicine and Biology, apporte un éclairage nouveau sur le comportement des cellules soumises à ces radiations.
Les modèles appliqués jusqu’à présent dans ce domaine représentaient les cellules comme des sphères. L’équipe du Pr. Jose Luis Sebastian, de l’université Complutense de Madrid, a mis au point un modèle plus sophistiqué intégrant plusieurs formes géométriques de cellules – notamment cylindriques ou ellipsoïdales, plus proches des formes réelles des cellules.

Les chercheurs ont ainsi constaté que les effets des ondes n’étaient pas les mêmes en fonction de la forme de la cellule . Il s’avère que le champ électrique créé à l’intérieur de la cellule dépend de son angle d’orientation. Ce champ électrique est plus important à travers les membranes des cellules qui ne sont pas sphériques, affirment les chercheurs madrilènes. Les interactions entre les cellules modifieraient également la force des champs électriques. Pour comprendre les effets du téléphone portable sur notre santé, il faut prendre en compte la forme des cellules et leurs interactions, affirment le Pr. Jose Luis Sebastian.

Source & infos complémentaires : Sciences & Avenir

posté par Sphilou à 5:50 PM




150 chevaux nourris au mazout ... et siglés GTI

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Photo LeQuotidienAuto.com
E
t dans une Golf qui plus est ! En effet, Volkswagen veut vraiment casser l'image des GTI, voitures aujourd'hui davantage bourgeoises que sportives en proposant un Diesel ... sportif.
Le moteur 1.9 TDI à injecteurs-pompe de l'ancienne GTI TDI (deux mots qui décidément, on a beaucoup de mal à mettre ensemble) développe dorénavant 150 cheveaux (contre 115 pour la précedente), de quoi affoler les chronos. Surtout qu'avec son turbo à géométrie variable, ses injecteurs-pompes, sa boîte à 6 rapports et son chassis abaissés, elle a de quoi satisfaire de nombreux sportifs. D'ailleurs, les chiffres ne mentent pas : 0 à 100 km/h en 8,6 secondes, 216 km/h en vitesse de pointe et des reprises canon.
Mais il y a un chiffre qui intrige : 5.3L/100km. Oui, il s'agit bien de la consommation moyenne. Voilà qui pour une sportive est bien peu. Surtout qu'il s'agit de diesel ...

Toutefois, d'autes chiffres sont nettement moins drôles, et surtout son tarif, 171 400F en version 3 portes, sachant qu'on pourra dans l'avenir opter pour une transmission intégrale (à 10 000F) et d'autres options. Certes, ce prix est encore raisonnable quand on voit la liste des équipements de série. Mais pour une voiture compacte il n'en reste pas moins élevé ... et digne des cousines Audi dont le prestige est tout autre.

Source : LeQuotidienAuto.com

posté par Philippe Molines à 11:36 AM



lundi

Espace: Newton a fait ses preuves

XMM-Newton, l’observatoire spatial européen, fête dignement sa première année passée en orbite. Les informations collectées au cours de ces six premiers mois effectifs d’observation ont déjà apporté beaucoup aux astronomes qui étudient les rayonnements X dans l’univers. Selon le Pr Bonnet, directeur de ce programme scientifique au sein de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), XMM-Newton a presque résolu le mystère du ‘’fond diffus de rayonnement X’’. Les astronomes connaissaient déjà une partie de la source de ce rayonnement léger, émis en permanence et uniformément réparti. Il provient en partie de corps célestes et de sources ponctuelles. Grâce à un très grand nombre de nouvelles sources détectées par le télescope spatial européen, 80 à 90% des origines de ce rayonnement diffus sont désormais connues, selon l’ESA.

Les observations de XMM-Newton fournissent également de nouvelles données sur le type d’étoiles qui explosent et forment les supernovae. L’étude des rayons X émis par la matière se trouvant dans le voisinage de ‘’trous noirs’’ révèle par ailleurs de nouvelles caractéristiques, qui devraient contraindre les astrophysiciens à repenser les modèles établis depuis une quinzaine d’années. Les ‘’trous noirs’’ sont des zones extrêmement dense de l’univers qui absorbent toute matière, et dont la lumière ne peut s’échapper. XMM-Newton est programmé pour poursuivre son travail pendant encore 10 ans. Il devrait être complété par le projet ‘’Integral’’ pour l’étude des rayonnements gamma, dont l’ESA prévoit le lancement en avril 2002.

Source & infos complémentaires : Sciences & Avenir

posté par Sphilou à 11:51 PM




Environnement: Glaciers à la dérive

La Terre se réchauffe. En voici un nouvel exemple : le glacier Ninnis, dans la côte Est de l'Antarctique, se désagrège. Il part en deux morceaux. Il a fallu un satellite pour s'en rendre compte, les mouvements étant trop lents pour être remarqués au sol. Cette découverte a été réalisée, par hasard, par un chercheur de l'Antarctic Cooperative Research Center, en Tasmanie. C'est en étudiant la répartition des glaces polaires qu'il a remarqué des différences importantes entre les clichés. Le glacier Ninnis est un des plus important du pôle Sud. Et le fait qu'un glacier de cette taille se brise en deux morceaux est assez rare. D'habitude, les icebergs perdent de petites surfaces, en contact avec l'eau. Cette observation est très utile pour comprendre l'impact du réchauffement de la planète.

Source & infos complémentaires : Besok

posté par Sphilou à 11:38 PM




Bois de l’ eau et tais toi !

La vie est dure pour tous ceux qui veulent contribuer à l'avancement de la science. Et les scientifiques ne sont pas forcément les plus touchés. On ne pense pas assez aux cobayes, animaux et humains. En Californie, des volontaires ont bu de l'eau polluée par du perchlorate contre une indemnité de 1 000 dollars. L'objectif de l'étude est de savoir si ce polluant (régulièrement présent dans les eaux de Los Angeles) interfère avec une glande humaine, la thyroïde.

Cette étude est la première à faire appel à un très grand nombre d'humains et à les exposer à un produit dangereux pour leur santé. Il ne s'agit pas ici de dire si les médecins californiens ont eu raison ou tort, mais leur initiative a initié, Outre-Atlantique, de nombreux débats éthiques.

Source : besok

posté par Sphilou à 10:55 AM



dimanche

Le DeepWorker, un sous-marin de poche

Vous aimez les sports extrêmes, vous êtes un mordu de sensations fortes, d'aventures et les fonds marins vous passionnent.. vous devriez être conquis par le DeepWorker. Il faudrait plusieurs pages pour décrire les caractéristiques de cet engin époustouflant, surnommé la voiture de sport des sous-marins ! Sachez, déjà, qu'il est conçu pour deux personnes. Le pilote (vous peut-être) prend place dans la cabine arrière d'où il commande l'appareil à l'aide d'un joystick de contrôle pendant que son passager à l'avant profite des plaisirs de l'aventure. Grâce à ses propulseurs verticaux le DeepWorker peut descendre à une profondeur de 600 mètres, pendant que ses propulseurs horizontaux le " booste " à la vitesse de 2 à 3 noeuds.

Pas moins de 2 ordinateurs à son bord maintiennent ses fonctions sous-marines opérationnelles et vous fournissent données de navigation (à partir d'un sonar) et cartographie de votre position. En toute sécurité, vous bénéficiez d'un système de circulation d'air d'une durée de 3 jours et d' une alarme dès que la proportion d'oxygène chute de 20 % , cool non... Véritable sous-marin personnel luxueux, au design original, il va être utilisé aux Etats-Unis par une agence de voyages organisés : la Zeghrahm Deepsea voyages. Conditions requises : être en bonne santé, avoir besoin de dépassement, de challenge, de performances au delà de la peur . Qui a dit que Jules Verne était un doux rêveur et que le capitaine Nemo ne ferait pas d'émule ! Son prix également laisse rêveur : 525 000 dollars !

Source & infos complémentaires : Nuwow

posté par Sphilou à 8:08 PM




Ehoud Barak a annoncé sa démission

Les prochaines élections auront lieu d'ici à 60 jours. Le Premier ministre est candidat à sa propre succession avec l'aval des travaillistes.



Photo Le nouvelObs.com
P
our essayer de rester au pouvoir, le Premier ministre israélien Ehoud Barak tente un coup de poker. Après avoir annoncé son départ du gouvernement samedi soir à la télévision, il a remis dimanche sa lettre de démission officielle au président israélien, Moshe Katsav. Elle doit être effective dans les 48 heures. M. Barak restera néanmoins à la tête du gouvernement israélien juqu'à la tenue du scrutin pour le poste de Premier ministre, au début février, élections à laquelle il devrait de se présenter pour obtenir un nouveau mandat.
La décision de M. Barak apparaît comme une tactique visant à empêcher son prédécesseur, Benyamin Nétanyahou (Likoud, droite), qui le devance largement dans les sondages, de se présenter pour un deuxième mandat, dans la mesure où il n'est pas député à la Knesset, comme l'exige la loi israélienne dans de telles circonstances. M. Barak se retrouverait donc face à Ariel Sharon qui est nettement moins populaire que M. Nétanyahou.
M. Sharon a déclaré que le Likoud «prendrait toutes les mesures nécessaires afin d'être prêt» pour les prochaines élections et «que le Likoud gagnerait». M. Nétanyahou, qui a appris aux Etats-Unis la nouvelle de la démission de M. Barak, a seulement dit qu'il allait «étudier la question et prendre une décision». Il devait rentrer en Israël dans la journée de dimanche.
Un sondage publié vendredi par le journal Maariv crédite Benyamin Nétanyahou de 45% des intentions de vote contre 27% pour l'actuel chef du gouvernement. Mais en cas de confrontation avec le chef du Likoud, Ariel Sharon, le retard de M. Barak est beaucoup plus faible.
Le Likoud a vivement réagi, affirmant que la décision de M. Barak n'avait d'autre but que de faire obstacle à M. Nétanyahou.
Ehoud Barak a souligné pour sa part qu'il était favorable à une modification de la loi électorale pour permettre à tous de se présenter mais le temps risque de manquer. Même si M. Barak est réélu, la composition de la Knesset restera identique et il lui sera probablement aussi difficile de gouverner. Et s'il ne fait pas de progrès notable dans les négociations avec les Palestiniens dans les deux mois à venir, ses chances de victoire aux élections sont de toute façon très faibles, si l'on en croit les sondages. A Gaza, Yasser Arafat, qui venait de rentrer d'Egypte, a déclaré qu'il y avait peu de chance que des progrès puissent être accomplis dans le processus de paix pendant la campagne électorale. «Les discussions de paix vont s'arrêter jusqu'à la fin des élections», a-t-il affirmé. Il a aussi accusé Ehoud Barak de ne pas avoir mis en oeuvre les accords déjà signés. «Barak est connu pour ne pas appliquer ce qu'il a signé et pour perdre du temps», a ajouté Yasser Arafat. D'autres dirigeants arabes ont affirmé que l'intifada (soulèvement palestinien) était à l'origine de la démission de M. Barak.
De plus en plus isolé sur la scène politique israélienne ces derniers mois, Ehoud Barak avait accepté dans un premier temps l'organisation d'élections générales anticipées -élections d'un Premier ministre et législatives- qui devaient avoir lieu dans quatre ou cinq mois. Sa démission remet ainsi en cause ce scénario.

Source : Le nouvelObs.com

posté par Philippe Molines à 6:08 PM




Espace: Un nouveau venu aux confins du système solaire

Un nouvel objet céleste a été découvert au-delà de l’orbite de Neptune, aux frontières du système solaire. Il s’agit désormais du deuxième plus brillant objet trans-neptunien connu. Ces objets, appelés « minor planets » en anglais, sont traqués avidement par les chercheurs du projet Spacewatch, fondé par Robert McMillan, en Arizona. C’est cette équipe qui a repéré le nouveau venu, appelé 2000 WR106 en attendant d’en savoir plus sur sa nature. Sa taille serait la moitié de celle de Pluton -la planète la plus éloignée du Soleil- dont le diamètre est de 2.370 km.

2000 WR106 se situe à environ 6,5 milliards de km du Soleil, soit 43 fois distance Terre-Soleil. Robert McMillan l’a découvert grâce aux images prises par le télescope de Kitt Peak, à Tucson, fin novembre. Une série de 12 observations pendant trois jours ont permis de confirmer l’existence du nouvel objet trans-neptunien. Les données ont ensuite été transmises à un laboratoire spécialisé dans l’étude de ces objets, l’Astronomical Union's Minor Planet Center de Cambridge (Massachusetts).

Jusqu’à présent, 346 objets trans-neptuniens ont été catalogués, mais rares sont ceux qui brillent autant que 2000 WR106. Ces recherches ont commencé il y a une dizaine d’années, avec le lancement du Spacewatch Project en 1980, à l’Université d’Arizona. son objectif est de scanner systématiquement le ciel à la recherche d’astéroïdes ou de comètes.

Source & infos complémentaires : Sciences & Avenir

posté par Sphilou à 11:31 AM



Hit-Parade