Spyro A.D. Emergence

  • 4 Réponses
  • 3511 Vues

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

*

Chris

Spyro A.D. Emergence
« le: décembre 12, 2008, 18:08:30 »
Spyro A.D. Emergence
Texte et scénario de Griffin Raptor ©2008

Ceci est une nouvelle que j'écris exclusivement pour le forum Spyro Lair. Mais je vous le fait également partager. Vous pouvez commentez la nouvelle, apportez vos critiques, ce que vous aimez ou non, etc... Et au fils des jours j'ajouterai les chapitres qui compose la nouvelle.

L'histoire est assez sombre et devrait je l'espère apporter son lot de rebondissement.

J'espère que vous aurez autant de plaisir à le lire que j'en ai eu à l'écrire, bonne lecture :)

Mise à jour : Ajout du chapitre 1 : Par où va le vent.
Mise à jour : Ajout du chapitre 2 : Emergence.
Mise à jour : Ajout du chapitre 3 : Séparation.
Mise à jour : Ajout du chapitre 4 : Alliance.
« Modifié: janvier 31, 2009, 22:30:12 par Chris »

*

Chris

Re: Spyro A.D. Emergence
« Réponse #1 le: décembre 12, 2008, 18:09:49 »
1 – Par où va le vent

Avalar, le mondes des Dragons. Age inconnu.


- Plus vite ! Plus vite, Spyro !

La Dragonne qui était devant battait des ailes le plus rapidement qu'elle ne le pouvait, et le jeune Dragon violet derrière elle avait toutes les peines au monde à la suivre. Il fallait pourtant fuir, le mal derrière eux s'approchait de plus en plus. Ce mal s'appelait les ténèbres du chaos.

- Nous devons rejoindre et prévenir les autres, Cynder ! Lâcha le jeune Dragon violet, maintenant à sa hauteur. La Dragonne lança un regard inquiet derrière elle. « Spyro, je n'en peu plus... mes ailes sont de plus en plus lourdes, je dois me reposer... » Le petit Dragon aussi commençait à perdre son souffle et à sentir le poids de la fatigue. « Nous ne pouvons pas, Cynder. Il est si proche de nous ! Courage ! »

Ils ne pouvaient pas abandonner maintenant, pas aussi près du but, après toutes leurs aventures, tout les sacrifices, le combat contre Malefor et les ténèbres du chaos sans nom. Non ! Ils devaient à n'importe quel prix réussir !

Ils survolaient à grands coups d'ailes la forêt d'Avalar, qui autrefois était verdoyante. Mais  aujourd'hui, des cendres, noircies par le feu et le sang des combats violents qui y firent rage. Le sang versé pour la liberté du monde des Dragons.

Cynder finalement se posa sur le rebord d'une falaise, qui surplombait une immense vallée qui s'étendait au loin. « Oh... Spyro ! Regarde ! » Lacha t'elle soudain.

Spyro, le jeune Dragon violet se posa au coté de Cynder, son alliée avec qui il avait traversé tant d'épreuves, de souffrances, de joies mais aussi de peines.

Spyro plissa ses yeux, au loin, dans la vallée, on pouvait apercevoir des nuages sombres, des nuages pas ordinaire. Le mal était déjà sur place, les ténèbres du chaos !

Spyro baissa la tête, en repliant ses ailes. « Tout est fini alors... Tout cela pour... rien ? Ignitus.... les autres.... tous.... » Spyro secoua la tête. Cynder s'approcha doucement et caressa du bout du museau son compagnon de bataille. Il leva alors doucement la tête, le regard des deux Dragons se croisèrent.

- Tu as fait ce que tu pouvais Spyro. Tu as essayé, nous avons essayé... Ignitus serait fière de toi... Moi je suis fière de toi tu sais... Je suis heureuse d'avoir été auprès de toi tout ce temps là. Spyro leva les yeux au loin devant les nuages sombres. Il voulait hurler, crier, montrer toute sa rage et sa colère, mais les mots restaient coincé dans sa gorge.

Déjà, les nuages sombres s'approchaient de plus en plus. Malgré leurs efforts, Spyro et Cynder n'avaient pu empêcher le mal de revenir à Avalar.

Spyro se tenait contre Cynder, au sommet de la falaise, surplombant la vallée, le soleil commençait à décliner à l'horizon, marquant la fin de la journée, et peut-être la fin de tout.

- Cynder ?...  j'aimerais te dire quelque chose, dit-il doucement en baissant la tête. La jeune Dragonne regarda alors Spyro en inclinant sa tête de coté. « Je sais ce que tu veux me dire, Spyro, sache que moi aussi... Je t'aime. »

Spyro tendit doucement sa patte à Cynder, doigts écartés. Apposer pattes contre pattes, doigts bien alignés était chez les Dragons un signe de partage, et souvent même d'amour mutuel.

- Je ne partirais pas sans combattre, j'y laisserais ma vie si il le faut, mais j'aurais lutté jusqu'à mon dernier souffle ! lâcha le jeune Dragon.

Il ferma les yeux, apposant sa patte contre celle de la Dragonne. « je viens aussi, Spyro, nous irons ensemble. » Spyro leva la tête, fixant les nuages noirs qui s'approchaient. Il déplia ses ailes, imité aussitôt par Cynder. « Pour Ignitus ! » hurla-t-il en s'envolant vers les sombres nuages. « Pour nous tous » poursuivie doucement Cynder, en suivant Spyro.

Ils furent happés par les nuages, au moment même où le soleil déclinait à l'horizon.

*

Chris

Re: Spyro A.D. Emergence
« Réponse #2 le: décembre 12, 2008, 18:10:53 »
2 – Émergence

Paris, été 2008.

Le réveil sonna et Franck Donovan émergea en sursaut « bienvenue dans le monde réel». Mais pourquoi avait-il toujours cette phrase en tête qui sonnait comme le son d'une cloche ? Franck s'extirpa de son lit en faisant quelques étirements. Encore une soirée bien arrosé la veille et une tête lourde associé à une nausée qui n'en finissait pas.

Il se dirigea vers la salle de bain, non sans regarder l'heure sur son pocket PC «Bordel, il est 11 heure et je dois rendre le rapport pour cet après midi... » maugréa-t-il. Il se regarda longuement dans la glace en faisant quelques grimaces. Il faisait bien ses 25 ans, une barbe naissante cependant le vieillissait un tout petit peu, mais il laissait pousser ses cheveux et son teint trahissait sa fatigue de la veille.

Le téléphone se mit à sonner, il se rinça rapidement le visage et se rendit dans la chambre pour prendre l'appel.

"- Allo ? Donovan ? Mais où es tu  bon sang !? Franck soupira, c'était Bianka, son patron.

- Je serais là, heu... à l'heure ! No problemo, juste que j'ai pris un peu de temps et....

- Le rapport doit être prêts pour 14 heure, tu le sais ça ! Il est 11 heure passé et tu es encore chez toi !" Quand Bianka était en colère il fallait mieux ne pas trop le faire attendre. « je n'aurais jamais du accepter d'aller au Paradise hier.... maintenant j'ai à peine deux heure pour rendre ce foutu rapport.... que je n'ai même pas ouvert du week end ! » Il ne pouvait quand même pas le dire à Bianka comme ça.

Il lui fallait environs 1 heure en voiture, et sans aucun bouchon, pour atteindre l'université, jamais il n'y serait à temps, sauf si il passait à la cinquième. Il soupira et répondit « Ecoute Bianka. Je suis sur la route, je me dépêche, tu auras le rapport comme convenue ». La réponse sembla convenir à Bianka, c'était déjà ça.

Il avala rapidement une tasse de café, une tartine de pain et commença à rejoindre le parking au pied de son immeuble tout en envoyant un email via son pocket PC pour remercier Lisa de la soirée de la veille. Il faut dire que ces derniers temps lui et Lisa ça commençait à prendre une bonne tournure, il sourit à cette pensée et déposa le mobile sur le siège passager et mis le contact. « Ok. Je dois être au labo dans une demi heure, max ! » les pneus crissèrent et il effectua un démarrage en trombe.

Il emprunta le périphérique Est. Par chance il y avait peu de monde aujourd'hui sur la route, ce qui lui permettait d'appuyer un peu plus sur le champignon. Il accélèrera en souriant. Au loin, il aperçu à peine les nuages noirs au dessus de lui. Il fallu un éclair qui faillit lui faire lâcher le volant pour comprendre que ces nuages n'avaient rien à faire là. Surtout aujourd'hui, sur la capitale, des nuages noirs, compacts, se découpant derrière un ciel bleu alors que météo France avait prévu une superbe journée ensoleillé et qu'à son départ le ciel était d'un bleu profond.

Franck plissa les yeux, mais que faisaient ces nuages ici ? A voir de plus près on aurait presque dit qu'il le suivait. « Mon dieu, ces nuages sont vivants et ce sont des monstres ! » Il se mis à rire de cette idée absurde, des nuages, des monstres ! « Mon pauvre Franck faut arrêter la bibine ça ne te réussit pas ! » Il ne se rendait pas compte qu'il faisait du 160 km heure à présent sur le périphérique.

Un second éclair cette fois faillis le frapper, il effectua un zigzag sur la chaussé et faillis rentrer dans un camion juste devant, il parvint à redresser à temps le volant. « Bordel ! Mais ces nuages veulent ma mort ou quoi ? » hurla-t-il. D'autres éclairs, cette fois dirigés sur lui. « Que ? Noooon ! » Cette fois un éclair toucha son véhicule de plein fouet. Franck tenta de redresser le volant mais trop tard. Le véhicule fit une embardée sur la chaussée.

Franck vit un éclair, et les nuages maintenant si proche, il cru s'engouffrer dans la brume noire. La voiture percuta la barrière de sécurité et fit plusieurs tonneaux avant de s'embraser, mais Franck n'était déjà plus à l'intérieur.

*

Chris

Re: Spyro A.D. Emergence
« Réponse #3 le: décembre 17, 2008, 14:50:41 »
3 – Séparation

Avalar, le mondes des Dragons. Age inconnu.

Il faisait sombre, trop sombre pour que Spyro et Cynder puissent voir au delà des nuages noirs ou ils venaient de s'engouffrer.

- Spyro ! Nous sommes aspirés ! Cria Cynder. Effectivement les deux jeune Dragons avaient beau battre des ailes frénétiquement, elles ne les guidaient plus ou ils voulaient aller. Ils faisaient du surplace, il n'avançaient plus et les nuages sombres semblaient les repousser à l'extérieur.

- Grrrr ! Malefor est au centre de tout ca ! Il veux nous empêcher de l'atteindre ! Hurla Spyro tout en essayant tant bien que mal à garder le cap. Il tourna la tête et vie que Cynder était en plus grande difficulté.

- Je... je n'en peu plus Spyro.... disait-elle affaiblie. Elle avait du mal à battre des ailes.

Spyro fit un petit demi tour pour essayer d'aider Cynder. « Accroche toi à ma queue Cynder. Nous sommes prêts du but, j'ai besoin de toi ! ». La jeune Dragonne regarda Spyro et cela lui donna du courage. Elle agripa la queue du Dragon qui maintenant devait fournir de l'énergie pour deux.

Le vent contraire rendait la progression difficile, mais Spyro était déterminé à vaincre le mal une fois pour toute. Il pensait avoir vaincu Malefor lors de sa dernière rencontre mais ce dernier était malin et coriace. Il devait cette fois le battre une bonne fois pour toute ! Pour le monde des Dragons, pour Ignitus et aussi pour Cynder !

Autour d'eux, il faisait sombre. Comment se repérer dans ce brouillard à couper au couteau. Spyro ne voyait même pas les bouts de ses ailes tellement il était dense. Le vent contraire se tue soudainement et il parvint à avancer plus facilement. Cynder commençait à aller beaucoup mieux également. « Spyro.... ces nuages sombres sont la base de ma magie... c'est eux qui m'affaiblissaient.. » La Dragonne pu enfin retrouver l'usage de ses ailes et s'approcha auprès de Spyro.

- Spyro je peu repousser ces nuages, dit-elle confiante.

Le petit Dragon regarda autour de lui. D'un seul coup le vent s'était apaisé, tout semblait calme, hormis la présence des nuages sombres. Tout était si silencieux, trop peut-être. Il était quasi certain que quelque chose se cachait au centre des nuages maléfiques. Il fronça les sourcils « Cynder... je crois que c'est ce que veux Malefor, c'est un piège ».

Cynder s'approcha de Spyro. Ils faisaient du vol en surplace juste devant les nuages noirs. Juste le bruit du battement de leurs ailes trahissaient le silence soudain. « Je ne vois pas ce que nous pouvons faire de plus. Puis c'est la base de toute ma magie. N'oublis pas que je suis une Dragonne sombre, Spyro ». Elle fixa les nuages ténébreusement.

- Étais une Dragonne sombre, Cynder. Souligna Spyro. Malefor n'hésitera pas à te tuer à présent. Puis tu as changé.

Cynder, malgré la situation présente, lança un sourire à Spyro.

Soudain, un bruit sourd semblant provenir du centre de la brume épaisse. Spyro et Cynder levèrent là tête, prêts à se défendre si il le fallait. « Cynder ! Restes derrière moi ! » lança le jeune Dragon. Toujours avec un léger sourire sur le museau, Cynder se mit à sa hauteur. « je sais me défendre moi aussi Spyro. Et Malefor ne me fait pas du tout peur » dit-elle ironiquement.

Spyro secoua la tête. Cynder était vraiment très têtu, pire que lui dans certaines occasions. Un second bruit sourd, plus près cette fois; arracha le Dragon de ses pensées. Une main reptilienne gigantesque sortie soudainement des nuages sombres et piqua sur eux !

Spyro esquiva à tir d'ailes sur le coté la main qui faillis le happer de justesse. « Cynder ! Attention... ! » mais trop tard ! Cynder fut touchée de pleins fouet par cette imposante main maléfique. « CYNNNDERRR !!! » hurla Spyro en s'approchant pour la secourir. Mais déjà les doigts reptilienne tenaient Cynder bien fermement et l'entrainaient dans les sombres nuages.

Spyro pris son courage à deux ailes, et tête baissé, cornes en avant, voulant éperonner cette sordide main. Il n'était qu'à quelques mètres lorsque un souffle puissant le bloqua dans son élan. Il ne faisait plus que du surplace à présent.

La main retenait Cynder qui semblait assommée. Et Spyro ne pouvait rien y faire, luttant comme ile pouvait contre le vent puissant, mais sans succès. « CYNNNDERRRRR NONNNNN !!! » hurla le jeune Dragon en vains en la voyant disparaître dans l'épaisse brume.
Spyro était à bout de force, il avait épuisé ses force à lutter contre le souffle maudit. Il fut soudainement projeté violemment en arrière et culbuta sur lui même en vol sur plusieurs mètres. Il perdit connaissance. Une heure, peut être plus ? Il secoua la tête et se redressa. Il se trouvait dans une plaine ou l'herbe était jaunâtre, flétris, abimé par le maléfique Malefor lui même et ses troupes démoniaques.

Il secoua la tête, étira ses ailes, et écarquilla les yeux. « Cynder ! Oh non ! » Il devait la sauver. Malefor l'avait capturé de nouveau, peut-être cette fois il la tuerais ! Spyro devait faire quelque chose ! Mais quoi ? Il était affaiblis, seul, et les nuages sombres avaient disparus à présent, emmenant Cynder avec eux.

Il secoua ses ailes, trop fatigué pour voler, il marcha un peu dans ce vaste étendu triste. Il entendit du bruit non loin de lui. « Cynder ? C'est toi ? » Aucune réponse. Spyro pencha la tête de coté « Sparx ? Sparx tu es là ?» Pas de réponse non plus. Il s'avança et découvrit alors une créature qu'il n'avait encore jamais vue. Un bipède d'environs 1,80 mètres vêtu de drôles de vêtements.

Pour la première fois, Spyro rencontrait un humain.

*

Chris

Re: Spyro A.D. Emergence
« Réponse #4 le: janvier 31, 2009, 22:30:59 »
4 – Alliance

Avalar, le mondes des Dragons. Age inconnu.

Franck ouvrit péniblement les yeux. « Que c'est il passé ? » Il avait du mal à se souvenir après l'accident. Accident ? Il se redressa et écarquilla les yeux. Tout autour de lui le paysage ne ressemblait en rien à ou il se trouvait il y avait encore quelques minutes. Le bitume, les battisses, le ciel gris, tout avait disparu pour faire place à de grandes pleines à perte de vue et un ciel un peu étrange.

Il trouva par terre à quelques mètres de là son pocket pc. Par chance il semblait encore fonctionner. Mais il n'y avait bien sur pas de réseau !

Il sursauta en entendant du bruit derrière lui. « Qui est ce...? » Il se retourna et resta bouche bé. Devant lui venait d'arriver une créature légèrement plus grande, toute violette, avec de grandes cornes jaunes, une paire d'ailes, de puissantes pattes et des écailles. un.... un Dragon ?

Franck tourna la tête en riant « non ah ah ah, non.... j'ai perdu la tête... C'est pas possible. Voilà que j'ai devant moi un truc violet ! Un... un Dragon ! Non ! Ah ah ah ! » C'était évident qu'il rêvait ou alors....

Spyro découvrait cette créature qui se tenait sur deux jambes. Il n'avait jamais vue telle créature par ici. Le petit Dragon violet pencha la tête d'un coté puis de l'autre. « Vous allez bien ? »

Franck continuait à rire, c'était plus un rire nerveux que par amusement. « Ah ah ah et en plus ça parle !? »

- Ca ? Heu... J'ai un nom, je m'appelle Spyro ! S'indigna le Dragon. Et vous dites moi plutôt qui vous êtes au lieu de m'insulter !

Franck commença à se calmer. Ce n'était visiblement pas une hallucination. Il y avait bien réellement une sorte de Dragon devant lui. Et qui parlait sa langue ! Il s'approcha doucement de Spyro en tendant la main, tremblotante. « Je n'arrive pas à y croire..... un.... Dragon.... » sa main s'arrêta à quelques centimètres des écailles de Spyro. Ce dernier leva la tête et fronça les sourcils.

- Mais qui êtes vous ? Et a quoi jouez vous ? Je ne pense pas que vous soyez une des créations de Malefor, d'ailleurs vous me paraissez pas très.... costaud ! Votre allure sur deux pattes me ferait penser à une sorte de singe.»

Franck toucha les écailles et recula aussitôt. « Je m'appelle Franck..... Je ne suis pas un singe !? Je suis mort là ? Il y a des Dragons violet au paradi ? Ou alors c'est le wisky de hier soir qui n'est pas encore digéré ? » Il regardait Spyro avec de grands yeux ahurie. Spyro ne le quittait pas des yeux non plus. « Qu'est ce que c'est..... j'hallucine, je suis devant une créature qui n'est pas censé exister, mais c'est dingue ! »

En tremblant il ressortie son pocket pc de sa poche et chercha à faire fonctionner le téléphone. « Bordel ! Pourquoi il n'y a pas de réseau ici ? » Spyro ne comprenait pas trop ce qu'il faisait et s'approcha. Soudain Franck brandit le bras en avant. « NON ! Approches pas ! Je ne sais pas qui tu es mais s'il te plais, reste loin de moi ! »

Spyro s'assit devant cet étrange personnage sans aucun autres mots. Franck fit quelques pas et regardait autour de lui. Au bout d'un moment qui semblait être une éternité il se retourna vers le Dragon violet. « Mais... Ou sommes nous ? Où est Paris ?» en lançant un regard interrogateur. Il en était à un point que finalement écouter un Dragon n'était pas  plus absurde que l'endroit d'où il se trouvait.

Spyo leva soudainement le museau et agita ses ailes. Franck le regarda sans trop comprendre. « Quoi ? J'ai fait quelque chose...? » il se retourna, comprenant que le Dragon voulait qu'il regarde derrière lui et vit une masse sombre qui se rapprochait haut dans le ciel. Franck plissa les yeux. C'était comme une masse de nuages compact, mais très sombre.

- Nous ferions mieux de ne pas rester là ! Lança Spyro en s'approchant de Franck. Grimpez sur mon dos !

- Quoi ? Que je monte..... Non ! Jamais ! Dit-il en se reculant.

Spyro secoua la tête et fronça les sourcils. « On a pas le temps ! Ces nuages sont maléfiques ! Si on reste ici on est morts ! Faites comme vous voulez mais décidez vous maintenant ! »

Franck ne savait pas trop quoi faire. Il ne comprenait rien de ce qui se passait, où il se trouvait. Et puis cet étrange créature.... ce Dragon violet... qui parlait ! Etait-il devenue fou ? Était ce ainsi quand on était mort ? Et cette matière sombre, ces nuages qui se rapprochaient. Étaient ce les mêmes que ceux qui lui avait causé son accident ?

Autant de questions d' un seul coup. « Dépechez vous ! » S'impatienta le Dragon. Il souffla indécis puis enfin sauta sur le dos de Spyro « Ok ! Allons y ! »

Heureusement Spyro avait assez de force pour emporter son cavalier, il décolla en battant ses ailes qui déchiraient l'air.
Ils volaient maintenant a bonne altitude, distançant sans aucun mal les nuages sombres. Franck se cramponnait comme il le pouvait sur les écailles de Spyro. «Heureusement que je n'ai pas le vertige » pensait-il alors qu'ils filaient à toute allure au dessus des vallées et des rivières.

Au loin le tonnerre gronda, un nouveau commencement.