La Fic De Metalswordice

  • 67 Réponses
  • 19616 Vues

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #30 le: juin 23, 2004, 15:57:29 »
a non ca à l'air mieux qu'avant. Je retest pour voir si je peux moi-meme poster la suite ou pas.
---------------------

*CHAP1
«_Tu chante faux, ça nike le tympan !                                                                                                          _C' est pasque tu conduis comme une merde !                                                                                                           _Comme une merde ?!                                                                                                          _Ouais, tu te la joues rallye avec tes dérapages, tes accélérations et tes pointes qui donnent la nausée. Putain mais vas moins vite! En plus ya du brouillard, fait gaffe.                                                                                                               _Halala...p' tite chochotte. Je suis a peine a 180 que t'as la gerbe ?                                                                                                            _J' ai le mal des transport j' te rappelle... Et regarde la route, tu vas nous mettre dans un fossé.                                                                                         _Pfffff. Je suis tellement un pro que je peux conduire les yeux fermés.                                                            _Déconne pas Marc... On arrive à Raccoon dans à peine 200 mètres ...                                                                                                 _Look gars. Tu vois, les yeux fermés.                                                                                                            _Arrête tes conneries, on est en  ville !                                                                                                               _'vas rien nous arriver jte dis. No stre ...                                                                                                              _ATTENTION !!!! »
Trop tard. La voiture percuta la chose de plein fouet, et fini sa course dans un mur après avoir fait 4 tonneaux. Les airbags avaient sauvé la vie des 2 jeunes, mais ils étaient tout de même sonnés, car le choc était extrêmement brutal. Ils leurs fallut plusieurs minutes pour reprendre leurs esprits.
«_Aaaaa, gémit Alex, on a faillit crever, t’es content ?! Toujours à faire l’intéressant ...                                                                                                  Son ami ne dit rien. Alex demanda:                                                                                                         _Rien de cassé gars ?                                                                                                          _Rien, et toi ?                                                                                                                 _Idem.                                                                                                             _Berk... t’as foutu plein de gerbe sur le pare-brise.                                                                                                               _J' ai pas vomi, s’indigna le brun.                                                                                                               _Hein ? Alors c’est quoi ? »
Les 2 amis touchèrent la vitre, mais aucune substance ne se déposa sur leurs doigts. Le liquide foncé se trouvait en dehors. Alex se souvint alors de la forme, debout, errant sans but au milieu de la route.
Le grand, choqué, dit:                                                                                                                  «_Marc, on a shooté quelqu' un, c est du sang !                                                                                                              _T' en es  sur ?                                                                                                                _Quasi certain. Faut aller voir, la personne est peut être en vie.                                                                                                                  _Tu rigoles ? J’étais a plus de 150, aucune chance.                                                                                                            _On va voir quand même, allez. »

Après être difficilement sortis de la caisse toute défoncée, les 2 hommes se dirigèrent vers le corps inerte qui gisait a terre. Ce qu’ils virent leur souleva le coeur, et pour une fois, ce fut le costaud qui vomit.
Le cadavre était déchiré au niveau de l’abdomen, déversant ses entrailles sur la route. Le crâne avait explosé en frappant le goudron et le cerveau (entièrement visible) baignait dans une flaque de sang grenat. Son visage était répugnant, couvert de plaies et de bleus, sa peau était extrêmement candide, tel un zombi de film horreur. Il avait les 2 jambes tordues et déboîtées, le bras gauche était brisé et tranché, tenu de justesse par un mince morceau de chair. Le membre droit n’était plus relié au corps, et avait atterrit sur un abri de bus proche d’ici. Partout autour, le sol était couvert de sang visqueux, de morceaux de cervelle gluants ainsi que plusieurs partie d’un peu tout le corps, comme cet oeil écrasé flottant dans un liquide jaunâtre.
Les 2 amis étaient pales, ils ne bougeaient plus. Soudain, un bruit les fit sursauter. Une poubelle venait de tomber par terre. Un homme et une femme s’approchaient lentement d’eux. Marc voulu s’expliquer :
«_C est un accident, à cause brouillard. Savez vous ou on peut trouver la police ? »                                                                                                            Aucune réponse. Les personnes s’approchaient en boitant, la tête tombante fixant les jeunes hommes, les bras pendant mollement le long du corps.                                                                                                              «_Mais qu’est ce qu’ils ont, se demanda Alex.                                                                                                                 _Est ce que vous savez ou est le commissariat ? Répondez ! Bon sang, je parle pourtant correctement anglais. »

Subitement, la femme se jeta sur lui et tenta de lui mordre un pectoral. Marc l’évita et la mâchoire claqua violemment dans le vide. Il y eu un horrible bruit de dents brisées, et la femme chuta au sol. Ce fut l’homme qui essaya de le mordre, Marc lui repoussa la tête en arrière, mais il fut quand même agrippé aux épaules. Le jeune homme aux yeux bleus remarqua que le fou avait un visage similaire a celui du cadavre. Il avait les mains pourris et les pieds en décompositions (car ce dernier était pieds nus). Alex, pratiquant l’aïkido, prit un bras a l’assaillant effectua un shiho nage et d’un coup de pied dans le creux du genou, le mit a terre. Son pote n’eu pas le temps de le remercier qu’une main agrippa brutalement son mollet. Il se retourna et vit les dents cassées de la femme se rapprocher de sa chair. Il se dégagea et, tel un footballeur,  shoota violemment la face de la folle. Sa mâchoire s’arracha et vola a 2 mètres en répandant une giclée sanguine mélangée à de la bave sur le bitume. Désormais, la zombie ne pouvait plus mordre très fort et sa langue pendait lamentablement en l’air, de la salive rougeâtre coulait par terre.
«_Viens, on se tire, cria Alex.                                                                                                                 _OK, j’arrive. »
Les 2 hommes détalèrent, abandonnant les 2  zombis qui se relevèrent afin de les manger. Ces derniers émirent une longue plainte rauque, avant de perdre la trace de leurs proies.
 

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #31 le: juin 23, 2004, 15:58:40 »
Put1 ca me gave....
Bon tant pis...

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #32 le: juin 23, 2004, 16:01:28 »
c'est quand même bizarre cette histoire.

Moi je mets sous word et quand je poste sur le topic, ça fonctionne bien.

Ashura :massue:

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #33 le: juin 23, 2004, 16:12:31 »
explique moi comment tu fais précisement stp.

Moi je copie/colle c'est ptet pour ca.

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #34 le: juin 23, 2004, 16:15:50 »
Moi aussi..comment tu conçois ton texte??
Moi je fais comme ça:

TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte
TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte
TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte
TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte
TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte
- DialogueDialogueDialogueDialogue
- DialogueDialogueDialogueDialogue
TexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexteTexte.
- DialogueDialogueDialogueDialogueDialogue

Etc...et ça fonctionne!
« Modifié: juin 23, 2004, 16:16:39 par Ashura187 »

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #35 le: juin 23, 2004, 16:17:42 »
C'est comme ça que j'écris sous word et que je poste sur le topic, ça me donne identique.

Ash' :massue:

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #36 le: juin 23, 2004, 16:23:57 »
A ba moi je met des espace entre different paragraphes ca doit etre pour ca.

Je ferais attention pour ma prochaine fic.

*INTRO
Marc et Alex descendirent de leur voiture en souriant. Ils étaient arrivés à TshakmishCity, ville la plus proche de la célèbre Raccoon city .                                                              Alex, un grand brun, s’étira en baillant tandis que Marc, un costaud, châtain aux yeux bleu, alla ouvrir la porte de leur appartement de location. Puis, après avoir installé toutes leur affaires, excepté certaines (notamment leurs couteaux avec chacun son nom gravé dessus), et en regardant l’heure tardive, ils décidèrent d’aller dîner a Raccoon City .                                                                                                                                  «_Je sens qu’on va passer de bonnes vacances, lançât Marc joyeux.                                                                                                                             _Ouais, calmes et reposantes, ajouta Alex. »                                                                   Marc démarra la voiture en faisant un burn, pendant qu’Alex grattait sa guitare en chantant. *CHAP1                                «_Tu chante faux, ça nike le tympan !                                                                                                                             _C' est pasque tu conduis comme une merde !                                                                                                                             _Comme une merde ?!                                                                                                                             _Ouais, tu te la joues rallye avec tes dérapages, tes accélérations et tes pointes qui donnent la nausée. Putain mais vas moins vite! En plus ya du brouillard, fait gaffe.                                                                                                                                _Halala...p' tite chochotte. Je suis a peine a 180 que t'as la gerbe ?                                                                                                                              _J' ai le mal des transport j' te rappelle... Et regarde la route, tu vas nous mettre dans un fossé.                                                                                 _Pfffff. Je suis tellement un pro que je peux conduire les yeux fermés.                                                                                                        _Déconne pas Marc... On arrive à Raccoon dans à peine 200 mètres ...                                                                                             _Look gars. Tu vois, les yeux fermés.                                                                                                                              _Arrête tes conneries, on est en  ville !                                                                                                                                _'vas rien nous arriver jte dis. No stre ...                                                                                                                               _ATTENTION !!!! »                             Trop tard. La voiture percuta la chose de plein fouet, et fini sa course dans un mur après avoir fait 4 tonneaux. Les airbags avaient sauvé la vie des 2 jeunes, mais ils étaient tout de même sonnés, car le choc était extrêmement brutal. Ils leurs fallut plusieurs minutes pour reprendre leurs esprits.                               «_Aaaaa, gémit Alex, on a faillit crever, t’es content ?! Toujours à faire l’intéressant ...                                                                                                                    Son ami ne dit rien. Alex demanda:                                                                                                                            _Rien de cassé gars ?                                                                                                                                 _Rien, et toi ?                                                                                                                                   _Idem.                                                                                                                              _Berk... t’as foutu plein de gerbe sur le pare-brise.                                                                                                                                _J' ai pas vomi, s’indigna le brun.                                                                                                                                 _Hein ? Alors c’est quoi ? »                            Les 2 amis touchèrent la vitre, mais aucune substance ne se déposa sur leurs doigts. Le liquide foncé se trouvait en dehors. Alex se souvint alors de la forme, debout, errant sans but au milieu de la route.                                      Le grand, choqué, dit:                                                                                                                                     «_Marc, on a shooté quelqu' un, c est du sang !                                                                                                                               _T' en es  sur ?                                                                                                                                  _Quasi certain. Faut aller voir, la personne est peut être en vie.                                                                                                                        _Tu rigoles ? J’étais a plus de 150, aucune chance.                                                                                                                             _On va voir quand même, allez. »                              Après être difficilement sortis de la caisse toute défoncée, les 2 hommes se dirigèrent vers le corps inerte qui gisait a terre. Ce qu’ils virent leur souleva le coeur, et pour une fois, ce fut le costaud qui vomit.                                Le cadavre était déchiré au niveau de l’abdomen, déversant ses entrailles sur la route. Le crâne avait explosé en frappant le goudron et le cerveau (entièrement visible) baignait dans une flaque de sang grenat. Son visage était répugnant, couvert de plaies et de bleus, sa peau était extrêmement candide, tel un zombi de film horreur. Il avait les 2 jambes tordues et déboîtées, le bras gauche était brisé et tranché, tenu de justesse par un mince morceau de chair. Le membre droit n’était plus relié au corps, et avait atterrit sur un abri de bus proche d’ici. Partout autour, le sol était couvert de sang visqueux, de morceaux de cervelle gluants ainsi que plusieurs partie d’un peu tout le corps, comme cet oeil écrasé flottant dans un liquide jaunâtre.                               Les 2 amis étaient pales, ils ne bougeaient plus. Soudain, un bruit les fit sursauter. Une poubelle venait de tomber par terre. Un homme et une femme s’approchaient lentement d’eux. Marc voulu s’expliquer :                            «_C’est un accident, à cause brouillard. Savez vous ou on peut trouver la police ? »                                                                                                                         Aucune réponse. Les personnes s’approchaient en boitant, la tête tombante fixant les jeunes hommes, les bras pendant mollement le long du corps.                                                                                                                                 «_Mais qu’est ce qu’ils ont, se demanda Alex.                                                                                                                                _Est ce que vous savez ou est le commissariat ? Répondez ! Bon sang, je parle pourtant correctement anglais. »                            Subitement, la femme se jeta sur lui et tenta de lui mordre un pectoral. Marc l’évita et la mâchoire claqua violemment dans le vide. Il y eu un horrible bruit de dents brisées, et la femme chuta au sol. Ce fut l’homme qui essaya de le mordre, Marc lui repoussa la tête en arrière, mais il fut quand même agrippé aux épaules. Le jeune homme aux yeux bleus remarqua que le fou avait un visage similaire a celui du cadavre. Il avait les mains pourris et les pieds en décompositions (car ce dernier était pieds nus). Alex, pratiquant l’aïkido, prit un bras a l’assaillant effectua un shiho nage et d’un coup de pied dans le creux du genou, le mit a terre. Son pote n’eu pas le temps de le remercier qu’une main agrippa brutalement son mollet. Il se retourna et vit les dents cassées de la femme se rapprocher de sa chair. Il se dégagea et, tel un footballeur,  shoota violemment la face de la folle. Sa mâchoire s’arracha et vola a 2 mètres en répandant une giclée sanguine mélangée à de la bave sur le bitume. Désormais, la zombie ne pouvait plus mordre très fort et sa langue pendait lamentablement en l’air, de la salive rougeâtre coulait par terre.                 «_Viens, on se tire, cria Alex.                                                                                                                                 _OK, j’arrive. »                                         Les 2 hommes détalèrent, abandonnant les 2  zombis qui se relevèrent afin de les manger. Ces derniers émirent une longue plainte rauque, avant de perdre la trace de leurs proies.
 
« Modifié: juin 23, 2004, 16:33:40 par MetalSwordIce »

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #37 le: juin 23, 2004, 16:32:07 »
Je le pense également. Fait des teste pour voir. Ne refais pas un poste à chaque fois, tu n'as qu'à éditer tes messages.

Ashura :massue:

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #38 le: juin 23, 2004, 16:34:18 »
Put1 :o !

ca vient pas de ca...
Je sais pas ce que c'est...

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #39 le: juin 25, 2004, 11:17:22 »
:mellow: Et la suite, c'est pour quand?

Ashura :massue:

*

Ashura187

La Fic De Metalswordice
« Réponse #40 le: juin 25, 2004, 11:18:41 »
Heu.... :(

J'suis fatigué...
« Modifié: juin 25, 2004, 11:19:40 par Ashura187 »

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #41 le: juin 25, 2004, 13:19:48 »
J'ai envoyé ma fic a zombi,c'est lui qui poste donc je sais pas...

*

cletausen

La Fic De Metalswordice
« Réponse #42 le: juin 25, 2004, 14:19:30 »
ben on attend donc.


Cletausen :ninja:

*

MetalSwordIce

La Fic De Metalswordice
« Réponse #43 le: juin 26, 2004, 23:22:54 »
Zombi>>maintenant que t'es de retour tu pourras la poster?
Tu l' a eu au moins?

*

zombi17

La Fic De Metalswordice
« Réponse #44 le: juin 26, 2004, 23:54:58 »
*CHAP7

Et là, surprise. La porte du hall d’entrée était bloquée avec des gros meubles en bois et en acier. Un peu à l’arrière, se dressait une barricade de fortune, qui protégeait une vingtaine de survivants, tous à la solde d’Umbrella. Marc voulut leur parler mais son pote l' en dissuada en lui expliquant que c' était Umbrella le responsable de tout ça. Les 2 potes observèrent la salle pour trouver une issue permettant de s’échapper sans se faire repérer par les militaires et les scientifiques armés.

«-Là- bas au fond, remarqua Marc en montrant du doigt une porte entrouverte. -'va falloir sprinter. T’es prêt ?»

Marc sortit son gun en hochant de la tête. Alex vérifia que son MP5 était chargé. Ils abandonnèrent leurs sacs, comptèrent jusqu’à 5 et s’élancèrent vers la sortie.

Surpris, les hommes armés ne réagirent pas tout de suite. Après quelques secondes, un commando hurla «FIRE» et une rafale de balles se figea dans la porte en métal que Alex claqua. Mais une balle eu le temps de passer et érafla l' épaule du grand brun qui s' effondra dans la poussière. Il se releva péniblement et calla un distributeur de boissons contre la porte. Il remarqua alors qu'ils se trouvaient dans un parking couvert ou étaient garés les véhicules des employés d'Umbrella entre de larges piliers de marbres. Le parking rejoignait directement la route qu'ils cherchaient. Marc trouva une Toyota Supra "Némésis" 4 places, à la carrosserie orange métallisée, parmi les voitures présentes. Une porte était ouverte, et il vit à l'intérieur un berger allemand zombi en train de manger le propriétaire de la voiture qui avait essayé de s'enfuir. Il attira le chien hors de la bagnole, visa bien et envoya 7 balles dans la bête qui couina à chaque impact avant de se taire définitivement. Il sortit ensuite le cadavre humain de la voiture et constata avec joie qu’il avait les clefs dans ses mains. Il s'installa au volant pendant qu'Alex, qui l'avait rejoint en se tenant l’épaule, se positionna sur la banquette arrière. Les militaires d'Umbrella défoncèrent au même moment la porte en renversant le distributeur. Ils coururent jusqu'à leurs jeeps blindées dans le but de stopper les 2 garçons. Alex brisa la vitre arrière avec la cross de son MP5, se préparant à faire feu. Marc tata sous son siège et trouva un uzi, muni d'un chargeur 50 balles, plein.




«-Yes! Bon accroche toi gars, ça va secouer, fit-il avec un sourire aux lèvres.» Il fit ronronner le moteur V12 de la Toyota et fumer les pneus qui couinaient sur le bitume. Cela faisait un tel boucan, qu'Alex du se boucher les oreilles. La caisse partit en burn, laissant sur place les forces d’Umbrella.

«-Yahou, cria Marc hystérique, trop de la bombe cette caisse ! HA HA HAAA ! » Alex n'était pas vraiment content car il n'aimait rouler vite, mais là, ils étaient obligés donc il ne se plaint pas.

«-On est suivit Marc, prévint-il, les commandos nous rattrapent.
-Raaaaaa, leurs jeeps n'ont pas une bonne accélération mais leur vitesse de pointe est sûrement supérieure à celle de notre bagnole. Allume-les, je vais faire en sorte de les semer. Passe-moi la carte, que je regarde ou aller. »

Alex lui tendit, puis se mit en position de tir. Les 2 jeeps noires les rattrapaient petit à petit sur la ligne droite. Alors quelles n'étaient plus qu'à quelques mètres derrière eux, Marc braqua soudainement sur la gauche, ce qui surpris Alex en plus des poursuivants qui filèrent tout droit et durent freiner brutalement pour les rattraper. La Toyota dérapa sur plusieurs mètres avant que le pilote ne la remit dans la bonne direction. Marc rabaissa le frein à main et appuya de nouveau sur l'accélérateur. Son pote était très secoué et il avait du mal à viser les ennemis. Ceux-ci les rattrapèrent et commencèrent à les mitrailler. Alex se baissa derrière les sièges, puis riposta en balançant une rafale de balles qui ricochèrent sur la carrosserie blindée des jeeps, en faisant un bruit métallique. Marc devait être très vigilant, parce qu'en plus des carcasses de véhicules en flammes disposées partout sur la route, il devait slalomer entre des zombis et autres monstres qui se trouvaient en plein milieu. Il renversa un zombi qui fini broyé sous les pneus des jeeps ennemis. Le grand brun vida son premier chargeur qu'il éjecta et remplaça rapidement par un autre, puis tira une nouvelle fois sur les poursuivants. Cette fois, il réussi à crever un pneu à une jeep qui les dépassa, le chauffeur perdit le contrôle du véhicule et zigzagua dangereusement de tous les cotés avant de percuter de plein fouet un château d'eau qui s'écrase juste derrière la voiture des 2 potes, écrasant la seconde jeep qui ne pu freiner à temps. Marc fit 5 tonneaux sur l' eau et réussit a repartir droit.

«-On les a eus ,cria Alex. -Yeah! »

Il s'engagea à fond dans une petite allée, les rétroviseurs se plièrent contre les murs en faisant des étincelles. Les 2 amis arrivèrent au fond de l'allée qui était en fait une impasse, remplie de zombis qui les remarquèrent et s'avancèrent vers eux. Une nuée de pigeons-zombis gris et blancs profita de l'arrêt du véhicule pour s'engouffrer dans celui-ci par les vitres cassées. Les oiseaux lacérèrent avec leurs pattes et leurs becs les garçons qui gesticulaient dans tous les sens pour se protéger. A l'aide de son couteau, Marc se débarrassa de ses assaillants et repartit en marche arrière, ce qui décrocha les rétros. Alex réussit à faire sortir les derniers pigeons par les fenêtres et regarda derrière. Il aperçu une horde de zombis qui les avait prit au pièges s' avançant les bras tendu vers leur proies.

«-Recule à fond, y’a pleins de zombis, hurla t-il. –Chuis à fond, tire dans le tas !»

Le brun s'exécuta et alluma les morts-vivants, qui tressautèrent sous la pluie de balles. Marc lui tirait sur ceux de devant qui essayaient de grimper sur le capot. La voiture passa par-dessus les zombis qui étaient tombés et repoussa les autres. Certains entrèrent par la vitre arrière et tentèrent de mangé Alex qui les repoussa avec ses pieds et son MP5.Le dernier zombi chuta en arrière en emportant avec lui le pistolet-mitrailleur.